Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Extrait de "Ma Presqu'île" de Philippe Le Guillou, illustré par Matthieu Dorval

Faisant suite à la citation indiquée hier :

"A n'en pas douter, il y a, à Camaret, la certitude de trouver ce havre, ce point d'ancrage, ce calme si nécessaire, loin des vagues et des landes. Lieu où poser son sac, où se poser, se reposer de tout ce qui blesse et qui altère. Lieu d'enfance et de mémoire, giron intérieur, où il est enfin loisible de tourner le dos au vent, à la rumeur de la mer, aux itnersignes de la lande mauve - au tumulte des flots."

Commentaires

  • Je suis allée à Camaret en 2015, c'était la 1ère fois il me semble. Car on allait en Bretagne en famille et mon père faisait beaucoup de photos. Je n'en ai pas trouvé de Camaret dans les albums souvenirs de mon enfance.

Les commentaires sont fermés.