Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Extrait de "Rester en rade" de Hervé Bellec, illustré par Philippe Kerarvran

"C'est ici que l'Atlantique achève enfin sa course. C'est en même temps ici qu'il prend sa source. Deux fois par jour, on assiste aux noces de la rivière et de l'océan, au va-et-vient sensuel et langoureux des deux amants, aux amours interdites qui se cachent à l'ombre des chênes, des ormes et parfois même des palmiers qu'un capitaine de retour des terres australes a ramenés dans son havresac"

Commentaires

  • Je ne me suis jamais trouvé, il me semble, à la rencontre de la rivière et de l'océan.

Les commentaires sont fermés.