Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • En ce lendemain de fête des mères

    "L'amour d'un père est plus haut que la montagne, l'amour d'une mère est plus profond que l'Océan" Proverbe Japonais

  • Baudelaire, l'homme, la mer...

    Citation de Baudelaire.... qui manquait à ce blog (cette citation est en fait le début d'un poème, que vous trouverez ci-dessous)

    "Homme libre, toujours tu chériras la mer !
    La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme"

    Lire la suite

  • Trevedic

    ... une île imaginaire en Bretagne. Pas grave, je fonce quand même et découvre un petit roman noir très sympa, inattendu. A découvrir dans la liste ci-jointe!

  • Envie de soleil en ce jour gris et pluvieux...

    Alors, un petit poème pas très connu, de Paul Valéry : qui parle de soleil (et un peu de mer aussi!)... et de corps nu...

     

    AU SOLEIL

    Paul Valéry

     

    Au Soleil sur mon lit après l'eau

    Au soleil et au reflet énorme du soleil sur la mer,

    Sous ma fenêtre

    Et aux reflets et aux reflets des reflets

    Du soleil et des soleils sur la mer

    Dans les glaces,

    Après le bain, le café, les idées,

    Nu au soleil sur mon lit tout illuminé

    Nu, seul, fou,

    Moi !

  • Mer en poésie, encore... "Odeur Marine" de Roger Devigne

    ODEUR MARINE

    Roger Devigne

     

    J'ai dans l'âme une odeur marine

     

    Odeur de large, odeur de plage, odeur de ports,

    De vieux ports goudronneux et saurs où la marée

    Délaye lentement l'ombre des grands navires.....

     

    Odeur des goémons aux capsules dorées,

    Chevelures d'ambre, algues que je sens encor

    Glisser, vivantes, sur ma bouche et ma mémoire ;

     

    Coquillages gravés au long des promontoires,

    Beau souvenir qui sent la mer et le soleil,

    Les grands chemins marins et les syrtes profondes ;

    Ô les chemins qui ne sont pas toujours parils

    Et qui s'en vont vers l'autre bout du monde !

     

    J'ai, dans l'âme, une odeur marine.

     

    Je porte au fond de moi cette odeur de la mer,

    Cette odeur de ciel libre et d'eau sur les falaises,

    Comme un sachet, comme un secret magique et cher...

     

    Je porte au fond de moi cette odeur de la mer

    Comme le souvenir des pays et des rêves

    Pour lesquels mon destin n'appareillera plus.

     

    Mon destin, à jamais banal et révolu,

    - Ah! l'amarre d'un seul bateau qui tire et vire

    Au long du quai désert, sur son anneau de fer ! -

    J'ai dans l'âme une odeur marin.

    Pêcheurs aux masques salés et vous, filles

    Aux seins pointus et durs sous le caraco bleu,

    Mousses qui sommeillez sur le rebord du môle,

    Vieux à pipes tassés sous un mur écailleux

    Destin contre destin, épaule contre épaule,

    Ô voyageurs qui pouvez voir toutes les mers !

    Et vous, barques, avec vos mats et vos cordages,

    Qui découpent en carrés d'or

    Le ciel, le ciel cruel et divin des voyages,

    M'attendez-vous? et dans quel port ?

     

    Et quelle voile, pour moi seul enfin tendue,

    Emportera vers l'aventure et vers la mer

    Mon âme à tout jamais contumax et perdue...